Le guide complet pour passer au format iXBRL

Accélérez votre reporting financier au format iXBRL avec Sigma Conso.

➡️ Télécharger le guide au format *.pdf

L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA ou European Securities and Markets Authority) rend obligatoire le format iXBRL pour le dépôt des états financiers consolidés pour les groupes publiant leurs comptes en IFRS, pour tout exercice commençant au 1er janvier 2020 et les exercices suivants.

Dans ce guide, nous allons :

  • Définir ce format de publication
  • Voir en quoi il diffère du format XBRL
  • Regarder comment mettre en œuvre simplement cette nouvelle exigence réglementaire.

Au sommaire de ce guide :

  1. Qu’est-ce que le format iXBRL ? En quoi diffère-t-il du format XBRL ?
  2. L’échéancier de la mise en place en Europe
  3. Les avantages de iXBRL
  4. Le SaaS, une option intelligente pour passer à l’iXBRL
  5. Pour aller plus loin

1. Qu’est-ce que le format iXBRL ? En quoi diffère-t-il du format XBRL ?

XBRL (pour eXtensible Business Reporting Language) est un langage standard de reporting financier, open source. Cette norme, qui a été adoptée par plus d’une centaine de régulateurs financiers dans le monde, rend les données lisibles par les machines, augmente la précision des données et facilite les comparaisons et les analyses.

Toutefois, le format XBRL présente un inconvénient : il ne peut être interprété que par des machines.

Un document XBRL est composé de fichiers XML qui nécessitent de passer par un composant logiciel spécifique (un moteur de rendu* ou « rendering engine ») pour présenter les données dans un format lisible par un être humain.

*Un moteur de rendu est un composant logiciel permettant de restituer en clair les codes des langages de balisages.

Découvrir le langage iXBRL (inline XBRL)

Le format Inline XBRL (iXBRL) est une « mise à jour » de la spécification XBRL, afin de rendre le même document lisible à la fois par les humains et les machines.

iXBRL, également appelé xHTML, est un format dans lequel les données XBRL sont intégrées dans un fichier HTML. L’idée derrière le développement d’iXBRL est de permettre aux entreprises et aux personnes en charge de la production des états financiers de conserver la mise en page du document d’origine, tout en incluant :

  • Des balises XBRL, pour rendre l’information accessible aux machines
  • et des balises xHTML, pour rendre l’information lisible par un être humain.

A l’origine, iXBRL a été développé par XBRL International pour répondre aux exigences de l’administration fiscale britannique HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs).

iXBRL vs. XBRL

Paramètres XBRL iXBRL
Lisibilité Lisible par une machine Lisible par l’être humain et la machine
Types de fichiers /Extensions Fichiers avec l’extension .XML Les fichiers ont une extension .html/.xhtml. Des métadonnées .XBRL sont incorporées au fichier pour en faciliter le rendu
Normes de codage XML XML et XHTML
Type de sortie Présentation tabulaire WYSIWYG (“What you see is what you get”)
Options de rendu Des applications spéciales (visionneuses XBRL) sont nécessaires pour la restitution sur écran Couche lisible par l’homme affichée directement sur les navigateurs et les imprimantes. Une visionneuse XBRL n’est nécessaire que pour visionner la couche XBRL.
Options de mise en page Peu de flexibilité Beaucoup de flexibilité pour mettre en page le contenu
Complexité Moins complexe que iXBRL Complexe comparé à XBRL
Procédure de dépôt Plusieurs étapes – des documents au format XBRL (lisibilité machine) et au format HTML doivent être déposés séparément. Une seule étape – un document unique compréhensible à la fois par l’humain et la machine

La mise en œuvre de l’iXBRL dans le monde, en 7 étapes

  1. Avril 2011 : les sociétés britanniques commencent à déposer leurs comptes annuels et leurs déclarations de revenus au format iXBRL, auprès de leur administration fiscale (HMRC)
  2. L’Agence des services financiers du Japon (JFSA ou Japan’s Financial Services Agency) impose le format XBRL en 2008, lequel est remplacé par le format iXBRL dès 2013.
  3. En 2012, l’administration fiscale irlandaise (Revenue Commissioners of Ireland) propose à ses contribuables, sur la base du volontariat, de déposer leurs états financiers au format iXBRL. Le dépôt au format iXBRL est devenu obligatoire en octobre 2014. D’autres pays leur emboîtent le pas au cours des années suivantes :
  4. 2015 : le Danemark et l’Australie mettent en place le format iXBRL.
  5. 2018 : Afrique du Sud
  6. 2019 : Etats-Unis et Malaisie
  7. Enfin, l’ESMA en Europe rend obligatoire le format iXBRL pour le dépôt des états financiers consolidés pour les groupes publiant leurs comptes en IFRS, pour tout exercice commençant au 1er janvier 2020 et les suivants.

2. L’échéancier de la mise en place en Europe

En 2017, l’ESMA (l’Autorité européenne des marchés financiers) a décidé d’adopter le format électronique européen unique (ESEF) pour la présentation des états financiers consolidés IFRS pour les exercices comptables commençant le 1er janvier 2020 ou plus tard.

La finalité de ce format électronique européen unique (ESEF) est de faciliter l’accessibilité, l’analyse et la comparabilité des rapports financiers annuels.

L’ESEF précise que

  • Les « balises » XBRL sont intégrées dans le document XHTML au moyen de la technologie Inline XBRL.
  • Un ensemble de balises XBRL à utiliser par les émetteurs est fourni par l’ESMA sous la forme d’une taxonomie XBRL.

Pendant les deux premières années d’application, seuls les états financiers primaires doivent être balisés ; par la suite, l’ensemble des états financiers consolidés IFRS doivent avoir les balises XBRL, y compris les notes annexes aux comptes consolidés.

3. Les 3 avantages du format iXBRL

Avantage n° 1 : un document unique à déposer

La déclaration numérique au format iXBRL permet aux groupes d’abandonner la double déclaration au format HTML et au format XBRL à la faveur d’une déclaration unique au format structuré (iXBRL).

Avec ce format unique, vous n’avez plus à traquer d’éventuelles incohérences ou différences dans les documents que vous déposez auprès des autorités financières.

Avantage n° 2 : un dépôt plus facile à préparer

Avec un seul document à déposer, la préparation est plus simple et rapide, notamment en raison de la nature itérative du processus d’élaboration des états financiers, qui implique des révisions et des mises à jour fréquentes. Avec le passage à iXBRL, vous effectuez toutes ces modifications et itérations dans un seul document (iXBRL) et non plus dans deux documents en parallèle (HTML et XBRL).

Avantage n° 3 : un examen plus facile

Avec iXBRL, la révision est simple et intuitive, puisque le balisage se trouve dans des documents familiers aux Directions Financières. Les directeurs financiers peuvent facilement lire et également visualiser les balises dans le document lui-même. Ce processus est plus simple que la révision d’un document au format XBRL, qui nécessite soit des sorties Excel ou le recours à un lecteur XBRL pour examiner les balises, lesquelles sont peu explicites hors contexte.

4. Le SaaS, une option intelligente pour passer à l’iXBRL

Pourquoi choisir un logiciel en mode SaaS pour la publication au format iXBRL ?

Voici ce qu’apporte le SaaS :

Un processus efficace

La préparation globale des états financiers passe par la collaboration de plusieurs intervenants et demande des modifications et des mises à jour fréquentes, alors que les délais de publication sont serrés.

Les solutions SaaS offrent une plateforme centralisée où chacun travaille en temps réel et de manière transparente en mode collaboratif. Tous les utilisateurs, y compris vos prestataires externes, accèdent ainsi toujours à la dernière version du document.

En utilisant une plateforme SaaS, vous réalisez rapidement les avantages en termes de gain de temps, de processus plus fluides et d’équipes plus heureuses.

Feuilles de calcul liées, mises à jour faciles et balises XBRL intégrées

La plupart des solutions SaaS vous permettent également de mettre à jour vos chiffres beaucoup plus facilement, au fur et à mesure que vous travaillez sur le projet.

Vous changez un chiffre à un endroit, et la modification est répercutée là où nécessaire dans le document. Vos chiffres restent liés à tout moment, dans le document, quel que soit le format de sortie.

Un seul dépôt, une seule source de vérité pour toutes les parties prenantes

La plupart des plateformes SaaS permettent de générer de multiples formats de sortie à partir du document sur lequel vous travaillez. Cela signifie que toutes les modifications apportées à votre document source se retrouvent instantanément dans tous les formats de sortie (XBRL/ iXBRL, HTML, Word, PDF). Cela vous permet de faire vos dépôts auprès de l’administration, d’envoyer une communication aux actionnaires, de proposer votre rapport annuel en téléchargement sur votre site au format PDF (ou mieux encore, d’y déposer votre document interactif au format iXBRL), le tout en en quasi temps-réel.

5. Pour aller plus loin

Pour réaliser votre reporting financier au format iXBRL, Sigma Conso propose une solution efficace et certifiée : Iris Carbon®

Sigma Conso a choisi de signer un partenariat avec IRIS CARBON®, car cette société est parmi les leaders mondiaux dans l’édition de solutions de reporting réglementaire. Ils présentent par ailleurs un score qualité exceptionnel (voir le document ci-dessous)

La société a une longue expérience des publications au format XBRL (depuis 2005) et au format iXBRL depuis 2011.

IRIS CARBON® a également participé au projet pilote iXBRL de l’ESMA en 2017.

Iris Carbon quality score (fourni par XBRLogic) :

Quality Score iXBRL

En choisissant Sigma Conso iXBRL (powered by Iris Carbon®), vous bénéficiez d’une solution certifiée, avec un support local.

Partager l'article :
Découvrez Sigma Conso iXBRL
Articles récents
Réduire le délai de clôture passe par des changements profonds dans la manière de travailler, dont l’automatisation du rapprochement des comptes intra-groupes.
Sigma Conso parraine le projet Foodstep en Ouganda pour la deuxième année consécutive Foodstep Uganda […]