Il était une fois … la consolidation (1/6) : et que nous réserve l’avenir ?

Il était une fois … la consolidation : et que nous réserve l’avenir ?

Cet article fait suite aux articles que nous avons publiés sur l’histoire de la consolidation. Après avoir regardé le passé, nous allons tenter d’imaginer comment pourrait encore évoluer à l’avenir cette activité de consolidation et le contexte dans lequel elle est exercée. Il serait bien ambitieux et risqué de notre part d’aborder ce thème par l’approche « boule de cristal », qui déboucherait inévitablement sur une forme de fiction-rêverie. Nous aborderons plutôt ce thème d’une façon plus réaliste en considérant différentes facettes de l’activité de consolidation qui laissent encore entrevoir un champ d’améliorations possibles dans les prochaines années en termes de gain de temps et de gain en ressources.

Nos prochains articles traiteront ainsi :

  • de la structure des informations à consolider et leur traitement dans la consolidation – c’est ce thème que nous traitons plus bas.
  • de la réconciliation des soldes intersociétés
  • des normes IFRS et des normes locales
  • de la consolidation unifiée
  • de la structure des groupes
  • de la communication financière
  • des incidences des évolutions technologiques futures sur la consolidation

Structure des informations à consolider et leur traitement dans la consolidation

Il est étonnant de constater que pratiquement depuis le début des années 80, les informations nécessaires à la consolidation statutaire se sont présentées toujours sous la même structure, pour l’essentiel :

  • balance de comptes,
  • détail du solde de certains de ces comptes (participations et intercos),
  • éléments de variations (flux),
  • dimensions analytiques sur certains soldes de comptes

et ceci, aussi bien pour les différents logiciels produits par un même éditeur qu’entre logiciels concurrents, parfois d’origines géographiques très différentes. A tel point que certains éditeurs ne se sont pas privés d’utiliser les mêmes codifications que celles d’un logiciel concurrent, sous prétexte d’apporter un confort à leurs clients. De notre point de vue, cela signifie clairement qu’aujourd’hui il y a convergence dans cette approche car elle répond parfaitement aux exigences de la consolidation. Nous ne voyons dès lors pas, pour le futur, une amélioration sensible dans la structure de ces informations.

Quant aux traitements de base de la consolidation (éliminations), ils ont eux aussi très peu évolué depuis les premières consolidations des années 80. L’on trouve toutefois des variantes en fonction de certains pays, mais l’expérience aidant, les meilleurs logiciels du marché les ont appréhendées en permettant de les paramétrer. Ici aussi, parlant strictement de la consolidation statutaire, la courbe d’expérience s’asymptotise et donc, nous ne nous attendons pas à une révolution de ces traitements. Bien sûr, nous ne sommes pas à l’abri d’une refonte complète, mais très improbable, de principes nouveaux que les législateurs imagineraient.

A titre de conclusion, et pour confirmer ces propos, le temps d’exécution des traitements de consolidation se mesure aujourd’hui en minutes, même pour des groupes comportant plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de sociétés dans leur périmètre. Ce n’est donc plus sur ces aspects que l’on optimisera le planning de consolidation à l’avenir.

Nous verrons au cours des prochains articles :

  • La réconciliation des soldes intersociétés
  • Normes IFRS et local GAAPs
  • La consolidation unifiée
  • La structure des groupes
  • La communication financière
  • Les incidences des évolutions technologiques futures sur la consolidation
Partager l'article :
Bent u op zoek naar een performante software om uw consolidatieproces te optimaliseren?
Ontdek Consolidation & Reporting: de software die zowel de statutaire consolidatie als de managementrapportage vereenvoudigt voor één unieke versie van de waarheid. De software beantwoordt perfect de Bent u op zoek naar een performante software om uw consolidatieproces te optimaliseren noden van internationale groepen (meertalig, verschillende munteenheden en standaarden) en is zelfstandig te parametreren door de klant voor een lage total cost of ownership. De software is zowel beschikbaar in cloud modus als on-premise.
Articles récents
Academy : bilan 2016 et le programme pour 2017 Sigma Conso propose tout au long […]
Les opérations intragroupes : comment identifier les écarts ? Les opérations intragroupe sont souvent considérées […]