L’avenir de la consolidation (2/7) : la réconciliation des soldes intersociétés, un espoir ?

La réconciliation des soldes intersociétés, un espoir ?

Par Allen White, Co-fondateur de Sigma Conso & Administrateur

Il nous paraît nécessaire d’aborder brièvement ce qui constitue historiquement un maillon faible du processus de consolidation, à savoir la réconciliation des soldes intersociétés.

Au cours de ces quarante années d’observation de la consolidation, nous avons pu identifier quelques invariants à ce sujet :

  • Quelle que soit la taille de leur périmètre, les groupes en grande majorité présentent des écarts sur transactions intersociétés non réconciliés en nombre anormalement important et constatés au moment critique du processus, donc trop tardivement ;
  • Ces situations donnent souvent lieu à de grandes réunions au cours desquelles, après avoir distribué les mauvaises notes, les responsables de la consolidation et leurs correspondants repartent sur de nouvelles dispositions prometteuses et respectées pendant le temps de la prochaine consolidation, avant de rechuter ;
  • Au cours de ces quatre décennies, les moyens mis en place pour améliorer ces situations ont reposé sur des organisations de type circularisation de l’information, d’abord avec des formulaires papier, ensuite avec Excel et des échanges par mails. Chacun examine ses propres positions intersociétés avec chaque partenaire, alors que la plupart d’entre elles sont a priori correctes. Consommation excessive de ressources et de temps.
  • Avec l’arrivée des logiciels ERP et leur haut niveau de centralisation dans les groupes, nous aurions pu espérer une efficacité accrue de cette problématique interco. En effet, une transaction imputée dans la comptabilité d’une société et relative à une autre société d’un même groupe peut s’imputer automatiquement dans les comptes de ce partenaire. La réalité est tout autre, soit les groupes n’acquièrent pas cette option, soit ils ne l’utilisent pas.

L’espoir de voir de telles situations évoluer positivement dans le futur trouvera encore une fois ses sources dans les technologies nouvelles.
En effet, certains éditeurs ont développé des logiciels de réconciliation de soldes intersociétés s’appuyant sur les propriétés de communication d’Internet conjuguées aux possibilités des logiciels Web, effaçant toute contrainte géographique et temporelle.

Concrètement, au plan des principes, cela signifie :

  • Que toutes les sociétés d’un périmètre renseignent leurs positions intercos via le Web ;
  • Que ces informations peuvent être déclinées librement selon le niveau de détail disponible (soldes ou montant de transaction) ;
  • Qu’à tout moment, ce sont les sociétés qui peuvent exécuter un processus de réconciliation, sans intervention des responsables de la consolidation, et se rendre ainsi compte de l’étendue de leurs désaccords mutuels… ;
  • Qu’à un instant fixé par le groupe, la réconciliation est supposée achevée avec une explication fournie pour les écarts résiduels.

Et pour la première fois en quarante années d’observation de cette problématique interco, non seulement les avantages apparaissent nombreux mais s’inscrivent enfin dans la durée.

L’outil existe aujourd’hui et les groupes doivent maintenant se convaincre de l’utilité d’investir dans pareilles directions, même avec un sentiment dominant de contribuer à des négligences comptables au niveau de leurs sociétés et à une activité somme toute fort peu profitable.
L’optimisation du processus de consolidation passe pourtant également par-là.

 

Les articles de la série « L’avenir de la consolidation » :

Le rapprochement des transactions intragroupes

Un guide pour améliorer la productivité et la fiabilité du processus Le rapprochement des intragroupes […]

Télécharger le livre blanc
Partager l'article :
Rapprochement inter-compagnie
Découvrez Sigma Conso Intercompany, un logiciel de rapprochement à la transaction des comptes intra-groupes qui vous permet d’améliorer la qualité de votre information comptable.
Articles récents
A lire dans le hors-série d’Option Finance du 4 décembre 2017 : La tranformation digitale, […]
Le tableau des flux de trésorerie au niveau consolidé – Problématique des devises  Par Jean-Luc […]
X