Le Cercle des Consolideurs – compte-rendu de la réunion du 26 juin à Paris

Allocation du coût du regroupement aux actifs et passifs de la société acquise

Jeudi dernier s’est tenue la 2ème réunion du Cercle des Consolideurs. Une trentaine de participants se sont inscrits, Responsables Financiers en charge de la consolidation, actifs dans des groupes de secteurs d’activité et de tailles variés.

Pascal Guérout, d’Afigec, co-organisateur avec Sigma Conso de la conférence, a ouvert la réunion en rappelant brièvement les objectifs du Cercle : faire revivre un cercle informel qui rassemblait voici encore quelques temps des professionnels de la consolidation plusieurs fois dans l’année, autour de sujets « métier », à des fins de réseautage et aussi d’évolution de carrière.

Xavier Paper, de Paper Audit & Conseil, a ensuite abordé le thème de l’affectation du goodwill. Il a réalisé de nombreuses missions sur le sujet au cours des 10 dernières années et la présentation qu’il a donnée constituait en quelque sorte la synthèse de cette riche expérience. Il s’est très vite aperçu que la thématique de l’affectation de l’écart d’acquisition reflétait bien la complexité de certaines démarches pour une société cotée, en France. Bien souvent, il s’agit de trouver des solutions de compromis, permettant à la fois de respecter les normes, tout en étant au service du client. Les règles d’affectation du goodwill sont structurées par la norme IFRS 3. Il convient d’affecter les actifs et les passifs de la société acquise sur la base de la juste valeur.

Mais quand on regarde de près la communication financière de grands groupes en France, on peut s’interroger sur la capacité des normes IFRS à fournir la juste mesure de la performance économique et financière des entreprises qui les appliquent.

Deux exemples, présentés par Monsieur Paper lors de la réunion, illustrent bien ce paradoxe :

Monsieur Paper est ensuite rentré en détail dans la méthodologie qu’il applique dans le domaine de l’affectation du goodwill ainsi que dans les méthodes d’évaluation des actifs incorporels. Nous invitons toute personne intéressée par cette méthodologie à contacter directement Monsieur Paper ici.

Enfin, sur le même sujet, un participant au Cercle des Consolideurs nous a recommandé la lecture de ce document:

Partager l'article :
Articles récents
Academy : bilan 2016 et le programme pour 2017 Sigma Conso propose tout au long […]
Les opérations intragroupes : comment identifier les écarts ? Les opérations intragroupe sont souvent considérées […]