Mise en oeuvre de l’IFRS 16 : êtes-vous prêt ?

Par Bruno Leblanc, EMEA Managing Director Planning, Sigma Conso

Bruno Leblanc

La mise en œuvre de l’IFRS 16 est obligatoire à partir du 1er janvier 2019.

Etes-vous prêt ?

C’est la question que 50% des groupes cotés doivent se poser car ils mentionnent des engagements hors bilan et doivent en conséquence appliquer cette nouvelle norme.

Avec l’abandon de l’IAS 17, ce sont désormais tous les contrats de location qui sont à retraiter dans vos comptes consolidés. En conséquence, le bien considéré est à enregistrer à l’actif du bilan avec un passif correspondant à l’engagement financier pris par l’entreprise. Les impacts concernent également le compte de résultat et le tableau des flux.

Avant même tout traitement en consolidation, certaines difficultés se font jour, que vous devez anticiper.

Voici les 6 questions à vous poser dès aujourd’hui :

  1. Identification : avez-vous connaissance de tous vos contrats de location ? Même dans des groupes de taille intermédiaire cela peut être problématique, en effet, il est possible que les prestations de locations soient assimilés par exemple à des contrats de service, et ne soient donc pas identifiées naturellement comme contrat de location.
  2. Centralisation des informations : un gros travail d’inventaire est donc nécessaire, car tous les contrats ne sont pas forcément centralisés, et les intervenants capables de les identifier ne sont pas que dans les directions financières. N’oubliez pas de consulter les juristes ou encore les achats.
  3. Communication financière : dès à présent, et sans attendre la date butoir, il est nécessaire de connaitre et de mesurer les impacts de la prise en considération de ces contrats. Notamment sur les indices de performances de votre groupe, il peut être intéressant de préparer sa communication, et de mettre en place une stratégie d’investissement ou de revoir l’existante. On constate dès lors que l’impact est plus large qu’un simple traitement comptable ou de consolidation.
  4. Sélection du logiciel : avez-vous les bons outils informatiques qui vont vous permettre de recenser, historiser, mettre à jour, centraliser et traiter les contrats de location ? Est-il possible d’utiliser votre logiciel de consolidation pour gérer des transactions, stocker des contrats et apprécier leurs impacts ? Est-ce possible dans votre ERP et dans ce cas lequel ? Ne vaut-il pas mieux un outil dédié ? Ce sont quelques-unes des questions que vous devez vous poser maintenant afin d’avoir le temps pour faire votre choix, paramétrer le système, faire des tests et être prêt le moment venu.
  5. Formation : N’oubliez pas également de former l’ensemble des intervenants possibles, à des niveaux plus ou moins poussés, ou au moins faites en sorte qu’ils aient pour certains les informations nécessaires pour vous aider à identifier et à traiter correctement vos contrats.
  6. Choix stratégique : Enfin, ne sous-estimez pas le temps nécessaire pour vous préparer à cette norme, ni les impacts de cette norme sur l’ensemble de votre organisation, sur vos investissements futurs et sur votre politique d’investissement, sur votre stratégie de financement (louer ou acheter) et sur vos ratings auprès des agences de notation. En cas d’introduction en bourse, de rachat ou autres opérations exceptionnelles, cette information peut être nécessaire voire stratégique.

 

Intéressé par l’IFRS 16 ? Inscrivez-vous au prochain webinaire du jeudi 20 avril à 14h. Informations et inscriptions ici.

Partager l'article :
Conseil en consolidation
IFRS, IPO, déconsolidation, fusions, changement de devises, de holding ... Bénéficiez d’une expertise pointue, à la demande.
Articles récents
Sigma Conso organise et participe à bon nombre d’évènements à travers le monde – parcourez […]
Le 20 septembre dernier, Sigma Conso organisait au Pavillon Presbourg à Paris, sa deuxième conférence […]
X