Est-ce utile de pouvoir accéder à son application de consolidation et reporting depuis une tablette ?

Ci spiace, ma questo articolo è disponibile soltanto in Francese. Per ragioni di convenienza del visitatore, il contenuto è mostrato sotto nella lingua alternativa. Puoi cliccare sul link per cambiare la lingua attiva.

Est-ce utile de pouvoir accéder à son application de consolidation et reporting depuis une tablette ?

Il y a quelque temps, j’ai suivi un échange intéressant dans un groupe sur LinkedIn autour de l’utilité d’avoir son logiciel de consolidation et reporting disponible sur tablette. Désireuse d’en savoir plus, j’ai pris rendez-vous avec notre Directeur du Développement pour avoir son point de vue.

Bonjour Vincent. En quoi est-ce utile de pouvoir accéder à son application de consolidation et reporting depuis une tablette ?

Vincent Cornil, Directeur du Développement, Sigma Conso : “On peut classer les utilisateurs d’une solution de consolidation et reporting en 2 catégories principales : les utilisateurs qui entrent les données dans le système d’une part et ceux qui vont utiliser les données restituées d’autre part. Il est clair qu’une tablette n’est absolument pas l’outil de travail idéal pour le premier groupe d’utilisateurs : pour entrer des données, accéder aux liasses, rien ne vaut une station de travail traditionnelle munie d’un véritable clavier.

En revanche, pour la deuxième catégorie d’utilisateurs, les dirigeants, managers opérationnels … qui utilisent les données pour piloter le groupe, pour comparer les données réelles au prévisionnel, accéder à tous les tableaux de bord … la tablette fait sens.

En effet, l’information fournie par le logiciel de consolidation et reporting se doit d’être disponible, accessible par les dirigeants et managers où qu’ils se trouvent : en déplacement, en réunion chez des investisseurs …

Pour peu que le logiciel de consolidation et reporting ait été nativement conçu pour être utilisable sur des supports mobiles tels que smartphones, tablettes … il serait dommage de se priver de cette facilité.

N’oublions pas un 3ème groupe d’utilisateurs : ce sont les consultants, ou tout simplement les utilisateurs en charge de la maintenance, du paramétrage de l’application. J’ai récemment rencontré un consultant qui m’a dit avoir apprécié de pouvoir intervenir sur le paramétrage de l’outil d’un client, alors qu’il était en déplacement.”

Est-ce que tous les logiciels de consolidation et reporting sont accessibles sur ces supports mobiles aujourd’hui ?

“Les logiciels full web sont les plus flexibles à ce niveau-là ; ils sont totalement accessibles sur tablettes, smartphones … de manière native. Quand nous avons développé Mona Group Reporting en 2010, les tablettes n’étaient pas encore autant répandues dans les comités de direction et les directions opérationnelles qu’aujourd’hui. Mais notre but était de fournir à nos clients un outil disponible depuis partout : n’importe quel ordinateur connecté à internet, smartphones, etc. D’où ce choix du full web.”

Comment ça se passe pour les solutions plus anciennes, qui ne sont pas basées sur cette technologie ?

“Pour ces solutions, ça passe par le développement d’applications supplémentaires, ce qui engendre un surcoût au niveau du développement et ensuite une maintenance plus lourde : d’avantage d’applications à maintenir, à faire évoluer. C’est donc plus lourd, mais c’est évidemment possible. Des applications comme Citrix sont également utilisées, mais qui posent les mêmes problèmes de maintenance supplémentaire, sans parler des coûts des licences et des serveurs requis.”

Merci Vincent pour ces éclaircissements !

Condividi questo articolo :
Articoli recenti
Le operazioni intercompany: come identificare le differenze? Le operazioni intercompany sono spesso considerate facenti parte […]
Qual è il giusto costo di un software di Corporate Performance Management? Recentemente abbiamo sentito […]